Trop c’est comme pas assez…

À lire avec modération…:)

J’ai travaillé 17 ans à RDS. J’ai joué au hockey toute ma vie. Je joue encore. Mon gars joue. Ce n’est pas un blogue contre le hockey.

Voilà, les mises en gardes sont faites. Cependant encore ce matin, dans les médias conventionnels, le Canadien occupe un espace démesuré.

Les décideurs des grands médias, en place depuis trop longtemps, martèlent toujours le même discours. « Les gens veulent du hockey alors on leur en donne. C’est le seul sport qui vend…»

Donne à manger toujours  du baloney  à un enfant et il ne voudra pas manger autre chose…Mais fait lui découvrir une diversité de mets et il mangera de tout.

Tous les autres sports ont leur moment de gloire ou de visibilité une fois aux quatre ans. Lors des  Jeux Olympiques. Pourtant, des compétitions nationales et internationales se déroulent à chaque weekend et  nos athlètes canadiens et québécois, s’y démarquent.

Oui nous avons parfois les résultats dans un entrefilet en bas de page, oui quand une médaille est remportée, les  athlètes reçoivent un peu de visibilité. Mais tout ça est bien minime.

Le blâme ne se limite pas seulement aux médias.  Le monde corporatif ne s’implique pas comme il le devrait…ou le pourrait. Je ne diminue aucunement leur implication de partenariat déjà fort présente dans plusieurs événements. Ils sont actifs mais pourrait faire encore plus.

C’est une roue qui tourne. Donner les moyens d’accéder à une visibilité récurrente à un sport, est de lui permettre de recruter, d’augmenter sa notoriété, mais surtout, de le montrer et le faire découvrir à un nouvel auditoire.

Pierre Lavoie est un grand responsable de la popularité du vélo au Québec, tout comme Nadia Comaneci a pu l’être pour la gymnastique après les jeux de 1976. Pour une, ce sont ses performances alors que pour l’autre c’est  son histoire et sa mission. Mais sans visibilité, leur influence serait demeurée communautaire.  Pour Pierre Lavoie, cette visibilité a permis à son organisation d’aller chercher des partenaires prestigieux, afin que l’événement et la mission, grandissent rapidement et sainement.

Les réseaux sociaux, lorsqu’ils sont bien utilisés, peuvent donner un coup de main intéressant pour augmenter la visibilité de certains sports. Mais le financement par les réseaux sociaux n’est pas encore très développé.

L’implication des gros joueurs financiers est devenue importante.  Les jeunes sont de moins en moins actifs, l’obésité gagne du poids…

Faire rayonner des gens actifs dans des sports différents pourraient donner le goût à plusieurs jeunes de bouger.  Investir dans l’activité physique est beaucoup plus qu’un simple  don d’argent, c’est aussi ,démontrer un intérêt marqué pour le bien-être de la jeunesse.

Le Canadien est un important générateur de bonheur. L’organisation joue un rôle important dans l’économie québécoise.  Mais le sport amateur  et semi-professionnel  est un moteur économique beaucoup plus gros que le Canadien.  Malheureusement  les gros joueurs corporatifs  ne sont pas rendus là dans leurs réflexions… En théorie, la saison du Tricolore se terminera le 9 avril, mais en pratique, elle sera présente dans les médias jusqu’en septembre.

Pour réagir ou s’abonner à cookinthehouse cliquer ici

P.S.

Une belle alternative de visibilité est maintenant disponible.

HDsportsdirect.tv diffusait un événement de kickboxing samedi dernier. Plus de 2000 personnes se sont connectées pour suivre cet événement.  Sans promo ou presque. Un soir de match… J

Image

La st-Valentin,le jour du Costco…

Blogueur, rieur,joueur :0)

Entrer dans les années 2016… par la porte du blogue 🙂  Voilà c’est fait! Le blogue se veut les réunions de cuisine des années 40-50, les souper familiaux des années 60-70, les sorties dans les bars des années 80-90.

Dans les années 2000 l’arrivée des réseaux sociaux et la démocratisation de l’ordinateur, a amené la race humaine vers une communication différente.Différente dans la manière mais non pas dans les messages.

La communication, quelque soit la manière, demeurera primordiale dans le développement de tout être humain. Les exemples en ce sens sont nombreux. Je ne m’attarderai pas la dessus. Je ne veux pas m’embarquer dans une discussion psychologique ou philosophique:)…une autre fois!

Donc tout ça pour dire que vous pourrez me suivre et réagir à mes idées mises sur papier mais lancé à tous, sur une toile de plus en plus tissée serrée. Les sujets seront vastes et variés. Je ne veux pas me peinturer dans un coin comme Marc Bergevin et ne plus pouvoir sortir d’une situation de plus en plus indisposante.  🙂

La St-Valentin approche en fait elle sera avec nous dimanche. Dans le temps, dimanche était le jour du Seigneur…maintenant c’est le jour du Costco. Nous  en profitons pour faire profiter notre endettement…pour certain…n’oubliez pas c’est un blogue je parle à plein de monde en même temps…ne soyez pas trop susceptibles!

Donc la St-Valentin le jour du Costco. Une coïncidence exaspérante. Plusieurs dépenseront énormément de $$$ pour impressionner leur Douce ou leur Douche…:) mais que restera-t-il de ces faramineux cadeaux quelques mois plus tard?  Moi je pense que seul Costco en aura profité…

Je suis pour le moment célibataire… J’ai longtemps décrié cette fête mercantile alors que j’étais en couple et heureux. C’est que je ne percevais pas la subtilité de cette fête. La société de consommation détourne la réelle signification. L’obligation de célébrer en offrant un cadeaux m’horripilait. Ce sentiment d’être obligé de donner était contre mes principes. Je donne souvent et sans raison, non, je donne pour plusieurs raisons mais l’obligation n’en est pas une…:)

En fait je crois que nous sommes trop préoccupés par le regard des autres. Nous avons peur de la réaction à la question suivante…Qu’as tu donné à ta blonde pour la St-Valentin? La valeur de l’amour réside t elle à la valeur d’un présent?

Je conserve encore les cadeaux de quelques st-Valentin  mémorables. Ils sont tous soigneusement rangés dans un tiroir. Des mots écrits à la main par l’amoureuse du moment. Des mots qui encore aujourd’hui peuvent tirer des larmes et des sourires.

J’espère que mes mots sont aussi gardée en lieu sûr. Car l’ouverture du coeur est possiblement le plus beau cadeau que l’on puisse offrir.

Amoureux, amoureuses prenez un moment intime pour le transformer en un souvenir tendre. Il vous accompagnera partout.