100 millions dans la santé…Bullshit!

Le 7 décembre dernier le Ministre Barrette annonçait un investissement en santé…

Est-ce qu’injecter 100 millions pour désengorger les urgences, améliorer les services ou ouvrir des salles d’opérations, est vraiment un investissement dans la santé?

Non du tout. Foutaise. Ce n’est pas un investissement santé…c’est un investissement dans la non-santé.

Je veux clarifier une chose avant que certains montent aux barricades. Il y a des gens, et ils sont plusieurs, à avoir besoin de soins. Des soins de toutes sortes qui nécessitent des coûts exorbitants. Des coûts qui augmentent et continueront d’augmenter si des mesures ne sont pas prises.

Si l’argent était investi en santé, les investissements rapporteraient, car dans mon livre à moi,comme dirait Stan,  un investissement devrait rapporter. Ce qui n’est pas le cas présentement. Et pourquoi? Tout simplement par ce que les argents ne sont pas dépensés en amont mais en aval. On soigne au lieu de prévenir. On soigne au lieu d’éduquer. On soigne et les médecins et les pharmaceutiques récoltent. Ce sont eux les vrais gagnants.

  • Plus de 40% des jeunes ont un surplus de poids (12 ans et moins)
  • 1 adulte sur 4 était considéré obèse en 2014 ( 18 ans et plus)
  • 1,5 milliard est le montant alloué en soins pour les gens en surplus de poids
  • L’obésité va tuer bientôt plus que la cigarette

Comme société nous avons la solution entre nos mains. Des actions simples peuvent faire de grands changements.

Mais imaginez un instant si nos élus investissaient vraiment en santé et en faisaient la promotion adéquatement.

  • Aider les entreprises qui font la promotion des saines habitudes de vie
  • Améliorer les équipements sportifs des villes
  • Valoriser l’activité physique dans les écoles

Un peu désolant quand nous connaissons les solutions. Nous avons une génération de jeune qui ne bouge presque pas. Cette génération n’adoptera pas les saines habitudes de vie. Elle ne la transmettra pas non plus à ses enfants. Un cercle vicieux que nous ne pouvons arrêter.

Alors quand le gouvernement se targue de faire des INVESTISSEMENTS en santé  permettez-moi d’en rire.

En passant ceux et celles qui veulent bouger dans le bonheur et la bonne humeur tous les lundi et mercredi un petit groupe se réuni à la Basilique de Varennes, 30 rue de la Fabrique, pour un entrainement adapté pour tous.

Les lundi et mercredi 18h30. Bienvenue à tous!

 

 

 

Planifier son événement de Noël

Plusieurs entreprises ont déjà tout planifier leur party de Noël. Certaines le font à l’interne d’autres engagent une compagnie spécialisée. Cependant il y a plusieurs retardataire!

Que vous ayez 25, 50 ou 200 employés, votre événement annuel se doit d’être à la hauteur. C’est souvent un moment pour remercier vos partenaires et travailleurs de leur assiduité et compétence.

La mise en place d’un comité pour le party demande aux membres une implication régulière. Souvent les heures passées à organiser et planifier sont pris pendant les heures de travail. Si l’employeur comptabilisait les heures, il trouverait plus efficace de faire appel à une entreprise spécialisée.

L’entreprise qui hérite du dossier mènera à terme et s’assurera de la qualité des services. Ayant reçu les informations nécessaires qui caractériseront votre BOOM annuelle, la personne ressource de l’entreprise n’aura qu’à superviser la mise en place du party.

MFUN organise et anime des fêtes depuis 1984. Nous avons une multitudes de décors et de thèmes qui dynamiseront votre party. Vous vous assurer que votre classique de Noël soit discuter sur l’heure du lunch jusqu’à la fête de la St-Jean!

Communiquer rapidement avec nous!

Daniel Côté

450.652.3286

MFUN.COM

Doser

L’affaire Bertrand Charest à fait couler beaucoup d’encre et dépenser énormément de salive. Les gestes reprochés à l’entraîneur sont malheureux et se doivent d’être punis. Nous connaissons tous l’histoire pour en avoir entendu parler depuis près de un mois à tous les jours. Un acharnement médiatique. Est ce que cet acharnement était justifié?

Je prends cet exemple car il est encore frais et il est facile de l’évaluer. Mais surtout, il met en relief le traitement de l’actualité dans nos médias.

Je ne veux en aucun temps minimaliser  les gestes de Charest. Juste vous sensibiliser sur les nouvelles qui vous font carburer, car c’est vous les consommateurs.

Oui les médias doivent nous informer sur ces comportements déviants, et sur la possibilité qu’il y en ai d’autre. Mais les médias ne devraient ils pas aussi s’attarder sur les entraîneurs qui sont des exemples pour les jeunes et qui font en sorte que le sport amateur est ce qu’il est au Québec?

Du 24 février au 4 mars dernier se déroulait les jeux du Québec à Alma. 3000 athlètes dans 23 disciplines sportives, célébraient leurs sports. Ces athlètes, se sont rendus à Alma grâce à des entraîneurs dévoués, consciencieux, compétents. Pendant ses 9 jours de célébration sportive, AUCUN reportage sur les réseaux nationaux, que ce soit à la télé, radio ou journaux. Les médias de la région ont accompli une tâche colossale dans la couverture des Jeux. Aurait-il fallu une épisode de ‘touche pipi’ pour que vous vous déplaciez? malheureusement oui…Et là vous auriez creusé creusé et creusé pour donner toutes les informations utiles et inutiles.

Les Jeux du Québec ne sont qu’un exemple.

Pendant 5 ans j’ai été à la tête du département des communication à Hockey Québec. Et devinez à quel moment le hockey mineur faisait les manchettes? Ben oui, c’est ça vous l’avez! Il se jouait plus de 300 000 matches par année, mais si par malheur, 5 à 6 rencontres tournaient mal vous pouvez être certain qu’elles faisaient les manchettes! Rien des 299 994 autres rencontres…Même chose pour les entraîneurs. Rien pour les coaches exemplaires alors que l’on faisait des exemples des 5-6 pourris…

C’est à croire que nos médias se basent sur les téléromans présentés les soirs de semaine pour attirer leur auditoire. Le sujet doit être dramatique ou négatif comme tous les sujets traités de nos téléromans.

Prenez le temps d’évaluer les nouvelles qui vous sont livrées. Il faut souvent se rendre aux nouvelles du sports pour lire ou entendre, la première bonne nouvelle. Pathétique. Faut croire que l’on se nourrit de mauvaises nouvelles. Pourtant, nous sommes tous à la recherche du bonheur.

Bertrand Charest doit être puni sévèrement pour les sévices qu’il a fait subir à ses athlètes. Mais pour un Charest il y a 10 000 entraîneurs fantastiques. De belles histoires de réussites, de persévérances, de complicités. Peut-être qu’en racontant ces histoires le monde se porterait mieux. Le positif attire le positif.

Daniel Côté

Désolé pour ceux et celles qui écoutent les téléromans. 🙂